Terre des hommes par Antoine de Saint-Exupéry - »Trois divinités élémentaires: la montagne, la mer et l’orage ».

13 10 2008

terredeshommes.jpg

Il y a quelques temps, j’étais plongée dans une formidable histoire d’amitiés avec l’Equipage de Kessel. Sur fond de combats aériens, ce roman était empli de beaux sentiments, de fraternité et de solidarité entre personnes d’une même caste et leur honneur, leur dignité étaient émouvants.

Cette nouvelle lecture a aussi pour raison des aventures, une destinée aérienne – il s’agit de Saint Exupéry. Là-bas guerre mondiale et ici aéropostale et début de l’histoire de l’aviation: rien de vraiment comparable. Et pourtant là aussi une belle histoire d’amour entre les hommes qui défient les éléments, une belle leçon d’humilité aussi face aux éléments. C’est ici un véritable plaidoyer pour la planète, terre des hommes mais aussi terre hostile, que nous livre le célèbre postier. Avec une écriture simple et poétique à la fois, avec un sens critique élevé Antoine de Saint Exupéry laisse ici un superbe témoignage sur l’homme contre le monde, à l’heure de la machine; sur l’homme avec les éléments à l’heure de la machine. Le pilote nous fait ici sans aucun doute prendre de l’altitude sur la nature humaine.

 Claire.

  »L’avion est une machine sans doute, mais quel instrument d’analyse! »

« Liés à nos frères à nos frères par un but commun et qui se situe en dehors de nous, alors seulement nous respirons et l’expérience nous montre qu’aimer ce n’est point nous regarder l’un l’autre mais regarder ensemble dans la même direction. Il n’est que de camarades que s’ils s’unissent dans la même cordée, vers le même sommet en quoi ils se retrouvent. »


Actions

Informations



Une réponse à “Terre des hommes par Antoine de Saint-Exupéry - »Trois divinités élémentaires: la montagne, la mer et l’orage ».”

  1. 13 05 2009
    Thuc Nguyen (16:22:06) :

    J’aime les oevres d’Exupéry. Dans un clin d’oeil, elles semblent qu’elles sont tous simples. Mais quand on se plange dans les mots et les mondes différentes de les étages, elles ont des sens trop profonds. « Terre des hommes » n’est pas une exception.

Laisser un commentaire




RURALIVRES |
Arcade |
valentine63 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le portrait de la femme en ...
| Lire, Voir, Ecouter...
| mespetitsmotspourtoi